Faire d’Ottawa une ville où il fait bon vivre en français

Pour beaucoup d’Ottaviennes et d'Ottaviens, la langue et la culture francophones sont leur fierté. Mais trop souvent, il peut être difficile de bâtir sa vie et de recevoir des services en français.

Catherine a milité pour vous depuis des années; pendant la lutte pour le bilinguisme officiel, pendant le convoi, et pendant les débats pour le logement abordable.

Catherine est un leader qui appuie l’accès aux services en français et qui ne réduira jamais les services municipaux. Car les francophones ont besoin d’un champion du bilinguisme et du logement abordable; transport en commun; et d’un Hôtel de Ville digne de confiance.

Au conseil municipal pendant huit années, Catherine a défendu les francophones.

 

 

Mais il faut aller encore plus loin. Il reste beaucoup à faire pour augmenter la place du français à l’Hôtel de Ville, et améliorer les services pour les résidents. Ottawa a besoin d’un leader expérimenté comme Catherine; quelqu’un qui connaît les priorités de la ville et qui appuie la francophonie. 

Ottawa est notre capitale nationale, et doit être une ville où il fait bon vivre – dans les deux langues officielles. 

Afin de relever ces défis, nous devons d’abord bien comprendre la source des problèmes.


C’est pourquoi, à la mairie, Catherine lancera un audit des services municipaux offerts en français.

  • La Ville d’Ottawa se fie aux données d’utilisation des services en français afin de déterminer son niveau d’investissement dans les services francophones. Cependant, trop souvent, les francophones choisissent d’utiliser les services en anglais, car ils sont plus efficaces.
  • L’audit permettra d’évaluer, dans un monde idéal, la vraie demande pour les services en français, sans se fier aux données sur les services actuels. Ceci permettra d’évaluer le niveau de sous-investissement dans les services francophones.
  • Pour bien faire cet audit, Catherine travaillera en étroite collaboration avec les organismes communautaires, et sera toujours à l’écoute de la communauté francophone d’Ottawa.

Les familles francophones devraient pouvoir participer à des activités récréatives dans leur langue maternelle, et notre ligne de soutien municipal, le 311, doit pouvoir servir les anglophones et les francophones avec la même efficacité et la même rapidité. C’est une question d’équité linguistique.

Catherine McKenney a fait ses preuves et connaît les dossiers. À la mairie, Catherine défendra le bilinguisme et l’accès aux services en français.

C’est surtout important que mon enfant puisse grandir à Ottawa en français. J’ai confiance que Catherine augmentera l’accès et la qualité aux services récréatifs en français à travers la ville.

Audrey Labrie, avocate et militante francophone

 

Lisez la déclaration de Catherine pour la Journée des Franco-Ontarien.nes

Passer à l'action

Transparence des donateurs
Confirmez votre appui
Devenez bénévole
Faites un don
Prenez une pancarte
Adresse courriel :
Téléphone :
613-518-3170